Créer un site internet

Le Rami contrat

Matériel : Deux jeux de 52 cartes et deux Jokers (à 3 joueurs), trois Jokers (à 4 joueurs) ou quatre Jokers (à 5 joueurs) et une grille de jeu
Nombre de joueurs : Entre 3 et 5 joueurs
Objectif : Remplir les contrats en réalisant les combinaisons demandées
Nombre de cartes pour chaque joueur : 10 et 12 cartes
Valeur des cartes, de la plus faible à la plus forte : As – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 – 8 – 9 – 10 – Valet – Dame – Roi – As
Règle du jeu : Un joueur distribue 10 cartes (pour les contrats 1, 2 et 3) ou 12 cartes (pour les contrats 4, 5, 6 et 7) à chaque joueur, face cachée, pose la pioche au centre et retourne à côté la première carte, qui constitue la défausse. À son tour, pour améliorer son jeu, chaque joueur doit toujours prendre une carte, de la pioche ou de la défausse, et en jeter une. Le but du jeu est de constituer des combinaisons avec ses cartes pour remplir des contrats :

  • Les groupes : au moins 3 cartes de même valeur, indifféremment de leur couleur, comme ♠5 - 5 - 5.
  • Les suites : au moins 3 cartes de même couleur qui se suivent, comme 7 - 8 - 9 - 10. Un As peut être inférieur au 2 ou supérieur au Roi.

Dans les contrats 3, 6 et 7, il est interdit de poser deux suites contiguës dans la même couleur. Ainsi, les suites ♠2 - ♠3 - ♠4 - ♠5 et ♠6 - ♠7 - ♠8 - ♠9 ne sont pas acceptées. En revanche, les duos de suites ♠2 - ♠3 - ♠4 - ♠5 et ♠4 - ♠5 - ♠6 - ♠7 (avec chevauchement) et ♠2 - ♠3 - ♠4 - ♠5 et ♠7 - ♠8 - ♠9 - ♠10 (avec écart) sont autorisés. Cette restriction ne vaut que pour les suites d’un seul joueur dans le cadre d’un contrat. Les suites, si elles doivent nécessairement être séparées lors de la pose, peuvent toutefois être complétées par la suite et devenir contiguës.

Un Joker peut remplacer n’importe quelle carte dans un groupe ou une suite. Pour récupérer un Joker figurant dans une suite, un joueur – ayant rempli son contrat – doit poser à sa place la carte qu’il remplace. Ne pouvant être thésaurisé, le Joker récupéré doit être posé immédiatement, pendant le tour. Pour ce qui est des Jokers joués dans un groupe, ils sont malheureusement perdus et ne pourront être réclamés par quelque joueur que ce soit au cours de la manche.

Une fois posée, une suite peut être prolongée par ses deux extrémités, jusqu’à l’As. Un groupe peut être étendu par l’ajout d’autres cartes de même valeur. Une fois qu’un joueur s’est débarrassé de toutes ses cartes, les autres joueurs marquent des points de pénalité pour toutes les cartes qu’il leur reste en main. Le but du jeu est donc de comptabiliser le moins de points à l’issue des 7 manches :

Contrats Nombre de cartes par joueur Combinaisons
1 10 cartes Deux brelans
2 10 cartes Un brelan et une suite de 4 cartes
3 10 cartes Deux suites de 4 cartes
4 12 cartes Trois brelans
5 12 cartes Deux brelans et une suite de 4 cartes
6 12 cartes Un brelan et deux suites de 4 cartes
7 12 cartes Deux suites de 4 cartes et une suite de 5 cartes (sans défausse)

La valeur des cartes :

  • 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 et 10 : valeur numérique (de 2 à 10 points)
  • Valet, Dame et Roi : 10 points 
  • As et Joker : 15 points

Lorsqu’un joueur a dans sa main les cartes du contrat à réaliser, il peut, s’il le souhaite, poser les combinaisons sur la table de jeu. Mais attention, il lui est interdit de poser plus de cartes que le nombre requis dans le contrat. Il doit attendre son prochain tour pour compléter ses combinaisons, en poser de nouvelles ou compléter les combinaisons des autres joueurs. Si la pioche est épuisée, les cartes de la défausse (à l’exception de la première) sont mélangées pour former une nouvelle pioche.

La règle du « Puis-je ? » : Lorsqu’un joueur choisit de prendre la carte de la pioche, les autres joueurs ont la possibilité de prendre la dernière carte de la défausse. Pour ce faire, il convient de le demander aux autres joueurs en disant « Puis-je ? ». Si plusieurs joueurs sont intéressés par cette carte, elle revient à celui qui est le plus proche du joueur dont c’est le tour (dans le sens des aiguilles d’une montre). Le joueur qui prend la carte de la défausse ainsi doit également prendre une carte de la pioche comme pénalité. Si un autre joueur est intéressé par la carte de défausse suivante, le procédé se répète : dire « Puis-je ? » et écoper de la carte de la pioche en pénalité. Et ainsi de suite, tant que la carte de défausse visible intéresse un joueur. Enfin, le cours du jeu habituel reprend normalement. S’il y a beaucoup de « Puis-je ? », la pioche et la défausse peuvent être à court de cartes. Dans ce cas, la manche se termine sans gagnant. Tous les joueurs marquent les points de pénalité des cartes qu’ils ont en main.

Voici la grille de jeu : Le Rami contrat (grille de jeu)Le Rami contrat (grille de jeu) (47.48 Ko)


 Variante : Le jeu peut se jouer sans Jokers.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×